La colère

Colère

Colère

LA COLÈRE

Quant la colère, dès qu’elle s’élève , il faut s’efforcer de prendre conscience qu’elle repose sur la vision dualiste d’un sujet et d’un objet, et de reconnaître dans l' »ennemi » la création de notre propre esprit. Rien n’étant séparé de l’essence de la vacuité de l’esprit, l’objet de la colère est l’expression de notre esprit lui-même. On ne peut haïr sa propre nature fondamentale ni être menacé par elle. comprenant la confusion de notre perception initiale, nous neutralisons cette colère, dirigée en fait vers nous-même, et développons l’Amour et la Compassion. Plus on identifiera d’ennemis, plus on cherchera à les combattre et plus ils se multiplieront. Si nous nous attaquons un seul ennemi – la fixation égoïste -, par sa domination tous les autres ennemis seront anéantis. ils ne subsistera que l’Amour universel.
Par cette méthode, tous les phénomènes extérieurs peuvent être maitrisés par l’esprit. En subjuguant la perception erronée et illusoire, on acquiert la capacité de réaliser tous les souhaits de tous les êtres.

Extrait de « Les émotions » de Lama Guendune Rinpoché

Pris sur la page facebook de l’Union Bouddhiste de France