Ne pas faire conversation des défauts

Ne pas prendre les défaillances comme sujet de conversation
Ne pas prendre les défaillances comme sujet de conversation

25 è enseignement de Lodjong

Ne pas prendre les défaillances comme sujet de conversation

Dans notre discours, il est bien d’éviter de se nourrir de choses ou d’évènements négatifs.

La plupart des conversations sont à caractère critique : nous avons tendance à proclamer combien les autres sont mauvais.

D’une certaine façon, c’est affirmer que nous sommes bons ou en tout cas, trouver dans des paroles dépréciatives, désobligeantes, l’aliment de toutes sortes de bavardages.

L’entraînement de l’esprit nous suggère de ne pas avoir une relation, une communication fondée sur les défaillances, la négativité, mais, à l’inverse, d’apprécier les réussites et les évènements positifs. C’est une approche positive des situations.

Extrait de L’entraînement de l’Esprit – Denys Rinpoché

 

Une réflexion sur « Ne pas faire conversation des défauts »

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s