Le chant du 17è Karmapa

17è Karmapa

17è Karmapa

Orgyen Trinley Dorjé (ou Urgyen), né le 26 juin 1985 dans le village de Bakor dans la région de Lhatok, est reconnu par le 14e dalaï-lama, le gouvernement chinois et trois des quatre régents de l’école Karma Kagyu comme le 17e karmapa, dirigeant cette école du bouddhisme tibétain.

A la veille de l’an 2000, alors âgé de 14 ans, il s’enfuit du Tibet car il ne peut y poursuivre ses études religieuses convenablement et rejoint le dalaï-lama à Dharamsala en Inde.

Les karmapas, chefs de l’école Karma Kagyu, l’un des grands courants du bouddhisme tibétain, forment la première lignée déclarée de tulkus*, réincarnations de Düsum Khyenpa (XIIe siècle). Les critères de reconnaissance d’un successeur (indications orales ou rédigées laissées par le précédent karmapa, rêves et intuitions de lamas consacrés et comportement de l’enfant réincarné) peuvent mener à la sélection de plusieurs candidats induisant alors une controverse. Les tulkus détenant habituellement un certain pouvoir, des rivalités peuvent exister lorsqu’il y a plusieurs candidats. Ainsi, dans la lignée kagyupa, la reconnaissance des 8e, 10e et 12e karmapas donna lieu à des conflits, cependant tous vite résolus.

* tulkus : dans le bouddhisme tibétain, on nomme tulku ou tulkou une personnalité religieuse (lama généralement) reconnue comme réincarnation d’un maître ou d’un lama disparu.

Mantra du Karmapa

KARMAPA TCHENNO//

Mantra qui multiplie les actes vertueux (à réciter sept fois ou plus)

OM DOUROU DOUROU DZAYÉ MOUKÉ SOHA//