La souffrance des autres est la tienne

Souffrance
Souffrance

On entend souvent des phrases du type « ce n’est pas parce qu’il/elle est en souffrance qu’il/elle ne doit pas s’intéresser aux autres, ou qu’il/elle doivent s’en prendre aux autres etc ». En réalité, la souffrance est LA seule raison qui explique que les gens soient centrés sur eux-mêmes , rien d’autre.

Lorsque nous-mêmes sommes en souffrance, peu importe la raison, un décès, un burn-out, une maladie, le fait même que quelqu’un nous néglige, tout ce qui nous fait souffrir nous empêche d’être présents aux autres, et cela même si nous le voulions. La souffrance est un voile qui nous isole et nous sépare de l’autre, elle est omniprésente, lorsque nous souffrons, nous sommes tournés vers nous-mêmes parce que notre douleur accapare toute notre énergie. Et même si nous donnons l’impression de faire beaucoup pour les autres, en réalité on ne fait les choses que pour soi, c’est toujours nous-mêmes et notre souffrance que nous essayons d’exorciser à travers nos actions ou nos inactions. Peut-être comprendrions-nous mieux la souffrance des autres et aurions-nous davantage de compassion, beaucoup moins de jugements si, chaque fois que nous croisons la souffrance de l’autre, chaque fois que nous enfermons l’autre dans notre jugement, nous pouvions aussi y voir une partie de nous-mêmes, ou simplement nous remémorer comment nous sommes lorsque nous sommes en grande souffrance. Ne sommes-nous pas nous-mêmes alors dans la confusion, dans l’égocentrisme extrême, est-ce que nous voyons vraiment les autres ou sommes-nous tout simplement comme tout le monde, empêtrés dans notre souffrance, aveugles à ce qui nous entoure, essayant habilement de tirer notre épingle du jeu en nous considérant « mieux » que les autres ?

6 réflexions sur « La souffrance des autres est la tienne »

  1. il est vrai que nous sommes au fond égoïste. à nous de mettre en avant notre empathie et plus notre ego. et peut être aussi prendre un peu de recul pour se poser la question : quel est le message de cette souffrance, qu’a t’elle a nous enseigner sur nous même.

    J'aime

    1. Lama Guendune dirait que la souffrance n’existe que parce que on a l’illusion d’un Moi solide et permanent ! ou dirait encore « si on ne se dit pas qu’on souffre, est-ce qu’on souffre » ? je crois que la réponse est là, on ne peut vraiment comprendre la souffrance de l’autre que lorsqu’on est extrait de la sienne ; si elle vient taper sur un de nos points faibles, nous ne voyons que la nôtre ! Et par extrapolation, je dirais qu’on adopte le même comportement que celui à qui on reproche ce comportement justement…effet miroir, projections, encore et encore 😉

      Aimé par 2 personnes

  2. Voilà des constatations fort justes je trouve… Lorsqu’il s’agit des autres de toute manière se remettre dans des situations à l’identique permet toujours de mieux comprendre je crois. Et si on n’a pas vécu la même situation au moins essayer de se glisser dans sa peau, c’est toujours possible. belle soirée

    J'aime

    1. oui Cathie, on ne peut jamais véritablement ressentir ce que ressent l’autre, il y a trop de paramètres qu’on ne maîtrise pas, chaque ressenti est unique. On peut juste se dire que la souffrance obscurcit notre jugement, notre vision de la réalité, et ça, c’est commun à tout le monde 😉 bonne soirée à toi aussi

      Aimé par 1 personne

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s