Le Samsara, insatisfaction du monde conditionné par l’ignorance

Samsara
Samsara

 

Samsara, l’insatisfaction du monde conditionné par l’ignorance.

Les plaisirs ordinaires sont agréables au commencement, mais à mesure que le temps passe ils se transforment en sources croissantes de tourments. C’est comme si vous entouriez votre poignet de lanières de cuir humide. C’est agréable au début, mais lorsque le cuir aura séché, se sera rétréci et serrera douloureusement vos articulations, quel soulagement ce sera de vous en débarrasser d’un coup de couteau !

Quand vous reconnaîtrez la nature du samsara, vous serez envahis par une grande lassitude. Vous verrez clairement à quel point les voies du monde ordinaire sont erronées et trompeuses, et vous vous en lasserez comme le vieillard se lasse des jeux d’enfants auquel on l’a forcé à prendre part. Quand vous comprendrez que passer vos jours à vous attacher à vos amis et à comploter pour défaire vos ennemis ou vos rivaux n’est que folie, ces activités ne vous fascineront plus. Quand vous serez frappés par l’inutilité de vous laisser sans cesse entraîner et conditionner par vos tendances habituelles, l’écœurement vous gagnera. Il vous incitera à rechercher la libération, et si vous faites effort en ce sens, vous y parviendrez. Le cercle des existences ne disparaîtra jamais de lui-même : vous devez avoir la volonté de vous en libérer.

DILGO KHYENTSÉ RINPOTCHÉ

2 réflexions sur « Le Samsara, insatisfaction du monde conditionné par l’ignorance »

  1. aimerait bien me libérer de la contraintes rigides de certains. J`y travaille. Quand je pense y être parvenu,

    une autre vacherie arrive. Non quelle soit intentionnelle, mais par ignorance de personnages aux statu quo.

    Les blocages nous en avons tous mais pas tout le monde se pose des questions sur son existence.

    J'aime

    1. J’ai lu quelque chose récemment : « Reste calme et laisse ton karma se finir » !
      Peut-être n’est-il pas nécessaire d’essayer de tout justifier avec le mental, les choses sont ce qu’elles sont, si elles sont, c’est qu’elles doivent être…peut-être juste les observer en se disant que tout est impermanence…C’est juste mon avis 😉 Bonne nuit Charlotte

      J'aime

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s