La force du non-agir !

Lorsque nous sommes confrontés à un sentiment d’injustice, de mal-traitance psychologique, d’humiliation, de trahison…ou tout sentiment qui mette nos émotions à rude épreuve, il est important de se poser et de lâcher-prise !

Sachons d’abord reconnaître ce qui est : une pensée est une pensée, une émotion est une émotion, et rien d’autre ! Nous ne sommes ni la pensée, ni l’émotion, tout cela est une distraction de notre égo et ne peut nullement affecter notre être !
La méditation consiste à lâcher prise sur nos pensées, peu importe l’intensité de l’émotion qu’elles puissent susciter ! S’asseoir sur un coussin et méditer implique d’accepter tout ce qui se présente, le reconnaître et le laisser se dissoudre ; c’est la seule et unique façon de ne pas se parasiter et de rester maître de soi-même ! Lorsque nous sommes conscients que la plupart de nos problèmes sont un problème de pensées auxquelles on s’est attachés au point de les cristalliser, alors on développe une conscience bien plus grande, une conscience d’amour et de compassion et cette lumière présente en nous ne peut plus jamais être atteinte de quelque manière que ce soit ! Nous devenons notre propre maître, alors que jusqu’à présent, nous avions laissé les rennes de notre vie entre les mains de notre égo ! A ce stade, il devient tout à fait possible d’aimer la personne que l’égo considèrerait comme notre ennemi, parce que nous ne sommes plus atteints ! Il devient possible d’accepter sans juger, de se libérer de l’esprit de vengeance ou autres tyrannies ! C’est à force d’ouvrir cet esprit de compassion et d’amour que nous acquérons une totale présence à l’instant présent, nous sommes désormais libérés de tout ceux et ce qui pouvait nous affecter dans le passé, avec un total détachement, nous nous sentons alors complètement vivant !
Souvenons nous que les évènements ou les personnes les plus cruels que nous trouvions sur notre route sont là pour nous apprendre à les accepter pleinement et dissoudre en nous tout ce que cela pourrait déclencher de manifestations désagréables !
Notre libération passe par cet acte simple, mais aussi difficile qu’est la méditation !

Françoise