Ego et attachement

Attachement

Attachement

L’EGO ET « L’ATTACHEMENT »

L’une des idées majeures de la philosophie de vie du bouddhisme porte sur notre attachement acharné à certaines choses, certaines personnes ou certains désirs qui sont souvent à l’origine de beaucoup de souffrance ou d’agitation dans notre esprit.
Il ne s’agit pas de dire qu’il n’est pas souhaitable de former avec les autres des relations aimantes et attentionnées, d’avoir de l’ambition et de vouloir réussir dans la vie. Ce qui est en jeu, c’est la nature de nos attachements.
Dès qu’ils sont accaparants, caractérisés par une possessivité motivée par l’ego, ils peuvent être source de souffrance psychique. Même si cela parait insignifiant, cela peut déclencher une angoisse réelle.
En nous cramponnant à tout pris aux choses auxquelles nous sommes attachés, nous nous efforçons de les garder intactes, de les rendre immuables. Mais rien n’est immuable, dans la vie.
Nos relations avec les autres évoluent au fil du temps, nous changeons d’emploi, nous le perdons parfois, même les bâtiments en dur finissent par s’écrouler. Nous venons au monde les mains vides et il en va de même quand nous le quittons.
Entre-temps, nous cherchons à accumuler tant de choses. Et s’il est compréhensible de vouloir subvenir à ses besoins et à ceux des êtres qui nous sont chers, l’un des messages essentiels que je tiens à vous transmettre, c’est de ne pas vous attacher de manière trop inébranlable à quoi que ce soit.
Si vous laisser les choses aller et venir sans être troublé outre mesure, votre esprit ne tardera pas à s’apaiser.

Extrait de « La retraite de l’esprit – Trouver le calme dans un monde agité » de Gyalwa Dokhampa