La racine de tous les problèmes…

La racine de tous les problèmes se trouve dans la saisie dualiste d’un moi !

Le dharma est entièrement consacré à la libération du mal-être et à la réalisation du bonheur. La découverte du Bouddha est que la cause du mal-être est l’illusion et les passions qui en procèdent.

De quelle illusion s’agit-il ? Essentiellement de l’illusion d’un moi. La racine de tous les problèmes se trouve dans la saisie dualiste d’un ego, d’un moi ou d’un soi autonome, indépendant et auto-suffisant. Il ne s’agit pas d’une théorie ni d’un dogme, mais du résultat d’une analyse logique et de l’expérience directe.

D’un point de vue logique, on peut expliquer cela par le fait que tous les phénomènes sont composés et donc interdépendants et vides de soi ! Qu’est ce que cela signifie ? Tout simplement qu’il faut une multitude de causes et conséquences pour qu’un phénomène quel qu’il soit puisse prendre forme, ou « exister » tel que nous le percevons. Nous sommes des assemblages, la nature est un assemblage, de molécules, ions, cations, protons…chacun étant vide d’un soi, nous ne pouvons nous-même avoir un soi solide et permanent, cela est techniquement impossible !

D’un point de vue analytique et cognitif, donc expérimental, nous pouvons être témoin d’un non soi tout simplement en le cherchant à l’intérieur ou à l’extérieur de nous-mêmes ! C’est là le rôle de la méditation, au moment où nous pouvons prendre consciences des allées et venues de nos pensées, sans vraiment savoir d’où elles viennent et où elles s’en vont.

Si nous laissons être la pensée telle qu’elle est, sans s’y accrocher, alors il ne se passera rien. En revanche, si nous la saisissons, la cristallisons et nous accrochons à elle, alors nous risquons de nous identifier à elle et la croire réelle.

La question est donc de trouver Qui saisit la pensée ! Quelle est la nature de l’observateur de la pensée ? En répondant à cette simple question, nous pouvons alors trouver la source de toutes nos souffrances : le Moi !