Le bouddhisme est-il une religion ?

Le bouddhisme ou Dharma est-il une religion ?

Il existe une propension à vouloir assimiler l’enseignement de Bouddha aux catégories et aux représentations proprement occidentales qui se sont constituées dans l’émergence du monothéisme. L’enseignement du Bouddha devient alors ce que l’on nomme en Occident « une religion », sans que l’on se rende compte que le mot religion recouvre en fait des notions presque exclusivement monothéistes.

Pourtant l’enseignement de Bouddha n’est pas fondé dans une perspective juridique avec un législateur omnipotent qui édicte « la Loi » à laquelle le pratiquant est supposé adhérer par un acte de foi qui condition son « Salut ». Le Bouddha ne prétend pas détenir La vérité et ses enseignements n’ont pas de rôle dogmatique et normatif que les religions du « livre » (bible…).

Le terme même « Sa Sainteté » attribué au Dalaï-lama n’est pas vraiment adapté, il serait préférable de le nommer Kundun, qui signifie Présence. Le terme Sainteté a été pourtant choisi pour permettre à de grands maîtres de la tradition du Bouddha d’être placés sur le même pied d’égalité que d’autres grands représentants des traditions monothéistes.

Alors le Bouddhisme est-il une religion ?

Si le mot religion désigne l’adhésion à un credo ou la croyance en un créateur –un Dieu envisagé comme personne créant le monde – alors l’enseignement de Bouddha n’est pas une religion.

En revanche, si l’on considère l’étymologie du mot « religion » (du latin « religere » = relier), la tradition de Bouddha est effectivement un enseignement qui relie à l’ultime, à la réalisation absolue et c’est également une voie qui unit les hommes entre eux et à la nature, dans la paix et la compassion.

Religion au sens « d’union » ou « lien » est d’ailleurs proche du mot yoga qui signifie unir ou union. La voie du Bouddha est de ce point de vue un yoga spirituel permettant de réaliser « l’union absolue » avec notre nature essentielle qui est parfaite et complète libération !